Obligation de tenir les chiens en laisse

La période de reproduction de la faune sauvage constitue une étape clé dans le maintien des populations d’espèces animales.

Dérangée par des chiens, la faune sauvage peut abandonner sa couvée, ses jeunes et les exposer à la prédation d’autres animaux sauvages ou domestiques.

Dans les pâturages, en présence de chiens non tenus en laisse, le bétail ainsi que les chiens de protection peuvent aussi avoir des comportements de panique ou de défense qui peuvent se révéler dangereux pour l’homme comme pour les chiens. La non-divagation des chiens dans les prés évite aussi que leurs déjections soient ingérées par le bétail, ce qui peut causer des avortements chez les bovins.


La tenue des chiens en laisse revêt dès lors une importance particulière.


Déjà exigée toute l’année dans les sites de protection de la faune du canton, l’obligation de tenir les chiens en laisse est également valable en tout temps depuis 2019 dans les pâturages occupés par du bétail ainsi que du 1er avril au 15 juillet en forêt et dans les prairies qui leur sont directement attenantes (art. 2a du Règlement d’exécution de la loi du 28 février 1989 sur la faune).

Affiche "Chiens en laisse"

Bonnes pratiques pour la nature et la faune

Cette communication, demandée par la Direction générale de l'environnement (DGE) est l'occasion de rappeler quelques dispositions du règlement communal de police qui doivent impérativement être respectées :

Art. 29. - Animaux
Il est interdit de laisser divaguer les animaux sur la voie publique.

Les chiens doivent être munis d'un collier portant le nom et le domicile du propriétaire. En outre, chaque chien doit être identifié au moyen d'une puce électronique mise en place par un vétérinaire, qui transmet les données recueillies à la banque de données désignée par le Service vétérinaire.


Art. 30. - Chiens sans collier ou médaille
Lorsqu'un chien errant, trouvé sans collier, sans médaille ou non identifié par une puce électronique est séquestré, il est placé en fourrière. Tout chien errant doit être annoncé à la police.

Le prix à payer pour obtenir la restitution de l'animal comprend les frais de transport, de
fourrière et d'un éventuel examen vétérinaire.


Art. 31. - Obligation de tenir les chiens en laisse
Sur la voie publique ou dans un lieu accessible au public, toute personne accompagnée d'un chien doit le tenir en laisse.

La municipalité ou l'autorité délégataire peut interdire l'accès aux chiens dans les lieux où se déroulent des manifestations publiques.

Il est interdit d'introduire des chiens dans les cimetières, préaux et terrains scolaires et sur les places de jeux.


Art. 32. - Propreté
Les personnes accompagnées d'un chien ou d'un autre animal prendront les précautions nécessaires pour empêcher celui-ci :
a) de souiller la voie publique et ses abords ;
b) de salir ou endommager parcs et promenades, marchés, places de sports, ainsi que les espaces verts et décorations florales qui sont aménagés en bordure d'une place ou d'une voie publique ainsi que les prés, champs et pâturages.

Une fois utilisés, les sachets prévus pour le ramassage des déjections sont à déposer exclusivement dans les poubelles et conteneurs publics.


Art. 33. - Animaux agressifs ou dangereux
La municipalité ou l'autorité délégataire peut soumettre à l'examen du vétérinaire délégué les animaux paraissant malades, agressifs ou dangereux.

En cas de violation des dispositions du présent règlement, l'animal peut être mis en fourrière, sans préjudice de l'amende qui peut être prononcée. Le propriétaire payera les frais de transport, de fourrière et d'examen vétérinaire.

22.04.2021/AM

BEX EN BREF ...

Des berges du Rhône au sommet des Diablerets (3210 m), le territoire de la commune de Bex, troisième en importance dans le canton de Vaud, se caractérise par une variété de paysages et une palette de couleurs toutes plus éblouissantes les unes que les autres.